mar. Avr 7th, 2020

Efficacité de mise en œuvre des programmes de santé : l’USTTB renforce les capacités de recherche des chercheurs maliens

L’ouverture de l’atelier qui s’est déroulée le lundi 9 décembre 2019, à la FMOS, sous la présidence du Doyen, Pr. Seydou Doumbia, en présence du représentant de l’université Johns-Hopkins, Pr. Peter Winch, du Chef du DERSP et Pr Hamadoun Sangho, enseignant-chercheur à la FMOS.

Les travaux qui durent trois jours, enregistrent 16 chercheurs-scientifiques représentant les programmes de santé et les institutions de recherche, à savoir : le DERSP, l’INSP l’ANNSA, la DGS, le PNLP, HKI, ICEMR, CNI (PEV). L’objectif de l’atelier est de renforcer les capacités de recherche pour améliorer l’efficacité de la mise en œuvre des programmes de santé au Mali.

Les interventions de santé visent généralement à mettre en œuvre à l’endroit des populations, des solutions qui se sont avérées efficaces dans un contexte d’essais clinique contrôlé à des problèmes de santé. Très souvent, ces interventions rencontrent des difficultés inattendues pour atteindre leurs objectifs lorsqu’elles sont déployées à grande échelle dans un système de santé.

 L’environnement physique, les contextes socio-économiques et culturels, les caractéristiques des populations bénéficiaires et même le système de santé peuvent tous présenter des difficultés qui limitent l’efficacité des interventions. Selon Pr. Doumbia, ces difficultés sont des obstacles qui doivent être identifiées en amont et aussi pendant le déploiement des interventions pour limiter les pertes de temps et de ressources et atteindre les résultats escomptés.

Ainsi pour appuyer les différents département et programmes impliqués dans la mise en œuvre par rapport à la résolution de problèmes d’implémentation, l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB) à travers le Département d’Enseignement et de Recherche en Santé Publique de la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie (FMOS), dans sa mission de formation des professionnels de santé, en collaboration avec Johns Hopkins University, a organisé cet atelier sur la recherche de mise en œuvre (RMO).

A la fin de l’atelier, les participants seront capables de : Appliquer un processus structuré pour identifier les goulots d’étranglement et les obstacles à la mise en œuvre de programme (le « problème ») dans le système de santé/la communauté, contextualiser le problème, identifier et impliquer les parties prenantes pertinentes, formuler des questions de recherche appropriées.

En outre, ils seront en mesure d’articuler une proposition de recherche qui explore les questions de recherche et y répond, de mettre en œuvre et suivre le projet de manière crédible, de réinjecter les solutions/les adaptations dans le système de santé, et de communiquer efficacement tout au long du processus.

Ibrahima DIA, Communication-Officer/FMOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :