mer. Nov 20th, 2019

3è congrès SODAF et 1er Congrès SOMADEV : Dermatologie Tropicale à l’ère du 21ème Siècle ou de la Mondialisation

Après la Guinée en octobre 2013, le Togo en avril 2017, le Mali a été désigné pour organiser le troisième congrès de la Société de Dermatologie d’Afrique Francophone (SODAF). Ainsi, la Société Malienne de Dermatologie Vénéréologie (SOMADEV) fut chargée d’organiser l’évènement.

Ce congrès tenu conjointement avec le 1er Congrès de la Société Dermatologie-Vénéréologie-Léprologie, du 31 octobre au 02 novembre 2019, à l’hôtel de l’amitié de Bamako, avait pour thème central : « la Dermatologie Tropicale à l’ère du 21ème siècle ou de la Mondialisation » et quatre sous thèmes. Il s’agit de : Génodermatoses, E-dermatologie et problématique de l’accès aux soins dermatologiques en Afrique, Dermatoses endémiques tropicales, Dermatoses immuno-allergiques.  

 Il a regroupé de nombreux spécialiste des maladies de peau venus de l’Afrique, de l’Europe, etc. En Afrique, les maladies de peau constituent un problème de santé mal perçu par les décideurs. Les affections dermatologiques constituent, au Mali, la quatrième cause de demande de soins dans les centres de santé de premier recours.

 De nos indépendances à nos jours, des progrès remarquables ont été faits pour équiper les centres de santé et améliorer le niveau de compétence des agents de santé. Cependant, dans la plupart de nos pays, le ratio dermatologue/ population est encore loin de nos attentes : moins d’un 1 dermatologue pour 500 000 habitants. L’importance et la fréquence des maladies cutanées contrastent avec le faible nombre des dermatologues en Afrique. C’est dans cette perspective que les dermatologues d’Afrique Francophone ont mis en place la Société de Dermatologue d’Afrique Francophone (SODAF en 2006).

La mise en place de cette société a permis de créer un cadre formel d’échange de discussions pour les problèmes cadre formel pour discuter des problèmes d’intérêts communs comme la formation, l’enseignement, et la recherche portant sur les problèmes prioritaires de santé de leurs pays.

Les principaux objectifs de la SODAF sont entre autres :Regrouper tous les médecins s’intéressant aux problèmes dermatologiques et des IST/VIH/SIDA ; recueillir, échanger et diffuser des informations concernant l’exercice, la recherche et l’enseignement de la dermato-vénérologie ; promouvoir la formation initiale des dermatologues en Afrique ; assurer la formation continue des médecins et des paramédicaux pour la prise en charge des maladies dermatologiques et des IST/VIH/SIDA ; initier des activités de recherche multicentrique sur les principales affections dermatologiques préoccupantes en Afrique.

Ibrahima DIA, Communication-FMOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :