sam. Oct 31st, 2020

Le PM Boubou CISSE au laboratoire de l’UCRC : « Ici, j’ai vu l’excellence dans toute sa dimension. Une fierté pour le Mali, pour l’Afrique et certainement pour le Monde »

Dans le cadre de la prévention et de réponse à l’épidémie du coronavirus, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé s’est rendu le samedi 14 mars 2020, aux laboratoires du Centre Universitaire de Recherche clinique (UCRC-Mali), pour constater ses « capacités de diagnostic » de la maladie à coronavirus. « Visiter ce laboratoire de recherche dont j’avais beaucoup entendu parler, est une grande fierté.

Car il vaut mieux voir une fois que d’entendre 1000 fois. Ici, j’ai vu l’excellence dans toute sa dimension (clinique, recherche et ressources humaines). Une fierté pour le Mali, pour l’Afrique et certainement pour le Monde ». Ce message laissé par le Premier ministre, Dr. Boubou CISSE, lors de la signature du Libre d’Or, est un signe de reconnaissance et d’encouragement à l’endroit de l’équipe de l’UCRC-Mali, pour l’actuel travail qu’elle effectue dans l’anonymat, afin de diagnostiquer les cas suspects de COVID-19 au Mali.

Le centre Universitaire de Recherche Clinique (UCRC-Mali) offre divers services cliniques, y compris les opérations d’essais cliniques, la production de protocoles scientifiques, le traitement des échantillons, la collecte et la gestion des données, la liste est loin d’être exhaustive. Il dispose également de 5 laboratoires : un laboratoire P-3 de mycobactériologie et des fièvres hémorragiques, un laboratoire de biologie moléculaire, un laboratoire d’immunologie (immuno coreLab), un laboratoire de biologie Clinique et une unité de recherche clinique.

L’UCRC-Mali est une initiative conjointe du Ministère de la Santé du Mali, du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique du Mali, de l’Université des Sciences, Techniques et Technologies de Bamako (USTTB) et des Instituts nationaux de la santé (NIH) des États-Unis à travers l’Institut National des allergies et des maladies infectieuses (NIAID). Le but de cette collaboration est d’améliorer les infrastructures et les ressources nécessaires, en vue de faciliter la recherche clinique et biomédicale au Mali et dans la sous-région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :