sam. Nov 28th, 2020

20ème concours d’agrégation de médecine du CAMES : 4 maliens promus

Le 20e Concours d’Agrégation de Médecine humaine, Pharmacie, Odontostomatologie, Médecine vétérinaire et Productions animales s’est tenu du 2 au 11 novembre 2020 à Brazzaville, à l’Université Marien NGOUABI.

A l’issue des épreuves, 4 candidats maliens ont été promus. Il s’agit de : Pr. Soumaila Keita Chirurgie générale, Pr. Souleymane Coulibaly Cardiologie, Pr. Tionkani Thera Gynécologie-Obstétrique, Abdoulaye Koné Parasitologie.  Les désormais professeur Agrégé du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) ont été chaleureusement accueillis ce vendredi 13 novembre 2020 à l’Aéroport de Bamako-Modibo Keïta-Senou.

Etaient présents à l’accueil, le Recteur de l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB), le Pr. Ouaténi Diallo, le Doyen de la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie (FMOS), Pr Seydou Doumbia, ainsi que des nombreux enseignants.

« Sur 7 candidats maliens, nous sommes revenus de Brazzaville avec 4 professeurs agrégés. Les trois autres candidats qui n’ont pas pu validés toutes les manières, étaient aussi bien préparés, mais les circonstances ont quelque part joué contre eux… », a indiqué l’encadreur Pr. Zimogo Zié Sanogo, Président du comité pédagogique FMOS/FAPH.

Il a poursuivi en remerciant le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr. Amadou Keita qui était également présent à l’accueil, pour son accompagnement ainsi que le Rectorat de l’USTTB et les décanats de FMOS/FAPH pour leurs soutiens indéfectibles tout au long du processus.  

Pour sa part, le tout nouveau professeur Soumaila Keita, a au nom des récipiendaires exprimé le sentiment de fierté qui les anime. « Au-delà du sentiment de fierté, c’est un devoir de reconnaissance envers nos maitres et tous ceux-là qui nous ont accompagnés du début du processus jusqu’à la fin. », a-t-il déclaré.

Le CAMES a été créée par les chefs d’État et Organisation commune africaine et malgache (OCAM) suite à la conférence de Niamey en 1968.

Depuis sa création, avec ses 19 pays membres, plusieurs missions ont été assignées au CAMES, dont : Collecter et diffuser tous les documents universitaires ou de recherche ; préparer les projets de conventions entre les États concernés dans les domaines de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et contribuer à l’application de ces conventions ; coordonner les systèmes d’Enseignement Supérieur et de la Recherche afin d’harmoniser les programmes et les niveaux de recrutement dans les différents établissements des pays membres.

Vivement le prochain concours !

Ibrahima DIA, Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :