jeu. Juin 24th, 2021

FMOS : Des médecins maliens se forment en chirurgie de guerre

Une cinquantaine de médecins en cours de spécialisation en chirurgie suivront du 27 mai au 4 juin 2021, un module universitaire de chirurgie de guerre à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie (FMOS). La chirurgie de guerre consiste à soigner les victimes de conflits armés et de violences blessées par arme.

Organisé par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), en partenariat avec la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie (FMOS), cet enseignement dispensé par un chirurgien-expert du CICR a pour but de mieux préparer les participants à la prise en charge des personnes blessées dans les conflits armés (blessures par armes à feu, armes blanches, explosifs, etc.).

Durant six jours, la cinquantaine de participants bénéficieront de cette formation interactive, les principaux aspects de ce type de chirurgie : blessures des membres, de l’abdomen, du thorax, de la tête, blessures par mines ou par explosions, gestion d’afflux massifs de blessés, premiers secours, etc. « Cette formation concerne toutes les spécialités chirurgicales: la chirurgie générale, l’anesthésie-réanimation, la chirurgie ortho-traumatologique, la chirurgie thoracique et cardio-vasculaire, la chirurgie maxillo-faciale, la chirurgie oto-rhino-laryngologie (ORL), l’odontostomatologie ; et se déroule chaque deux ans… », a précisé le professeur Bakary Tientigui DEMBELE, professeur titulaire de chirurgie générale à la FMOS.

Cet enseignement revêt une importance capitale au Mali. En effet, depuis 2012, dans le nord et une grande partie du centre du pays, la population civile continue de subir les conséquences directes du conflit armé et des violences engendrant un nombre important de blessés par armes à feu, armes blanches, explosifs, etc., le renforcement des connaissances de ces médecins en cours de spécialisation en chirurgie est nécessaire afin de mieux traiter les victimes civiles et militaires avec des outils adaptés et disponibles dans les zones de conflit.

« Notre pays est en situation de conflit. Nous sommes de plus en plus confrontés à ce genre de blessures. Cette formation permettra aux médecins en cours de spécialisation en chirurgie d’améliorer leurs connaissances dans la prise en charge chirurgicale des différentes lésions liées aux conflits armés… », a souligné le professeur Seydou DOUMBIA, Doyen de la FMOS, lors de l’ouverture de l’atelier.

Il est à noter que même en temps de paix, les compétences acquises sont également utiles pour le traitement des victimes d’accidents. En les exhortant à plus d’assiduité à la formation, le Coordinateur de chirurgie générale à la FMOS, le Professeur SANOGO Zimogo Zié, Président de la Société de Chirurgie du Mali (SOCHIMA) invite les participants à mener des équipes dans n’importe quel environnement, en toute humilité.

Ibrahima DIA, Chargé de Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :