sam. Sep 21st, 2019

FMOS-USTTB : La 10e promotion du numerus clausus porte le nom de feu le médecin/colonel-major Mahamadou Touré

Le jeudi 31 janvier 2019, le nouvel amphithéâtre de la Faculté de médecine et d’odontostomatologie (FMOS) a abrité la cérémonie de sortie de la 10e promotion du numerus clausus, portant désormais le nom de feu le médecin/colonel-major Mahamadou Touré. C’était en présence de la représentante du recteur de l’USTTB, du doyen de la FMOS, Pr. Seydou Doumbia, de Moussa Mara ancien Premier ministre, parrain ainsi que Pr. Fatoumata Dicko de la promotion, l’épouse de feu Mahamadou Toure accompagnée de plusieurs membres de la famille Touré et bien sûr d’un parterre de professeurs en médecine et du secrétaire général de l’AEEM.
Dans une salle remplie à craquer, le public après avoir chanté l’hymne national du Mali, a eu l’honneur d’être au parfum du thème et du sous-thème de la cérémonie portant respectivement sur : “l’Avenir de la médecine au Mali” et “la place de l’imagerie dans la prise en charge des pathologies pulmonaires”.

Faisant un bref historique de la FMOS, le doyen Seydou Doumbia a expliqué les raisons pour lesquels le numerus clausus a été instauré à la FMPOS en 2002 tout en rappelant que l’établissement fête ses 50 ans et qu’au tout début il s’appelait Ecole nationale de médecine et de pharmacie du Mali.

Selon lui, contrairement à ce que disent les profanes, le système du numerus clausus n’est pas destiné à exclure les étudiants de la médecine. “Il s’agit surtout de former des ressources humaines de qualité pour le grand bonheur des Maliens”. Il a remercié et félicité toutes ces grandes dames et grands hommes qui ont passé par cette école aboutissant sa renommée. Il a témoigné son estime envers les nouveaux médecins pour l’effort fourni afin de vivre ce grand jour mettant fin à sept années de durs labeurs.

Pour finir, il a exhorté le désormais Dr. Oumar Diarra alias Oumar Bongo, président de la 10e promotion et ses 529 collègues nouveaux médecins de diverses nationalités africaines (Mali, Gabon, Cameroun, Togo, Côte d’Ivoire, Benin, Congo etc.), d’être des modèles dans la nouvelle carrière qu’ils entameront au sortir de cette cérémonie tout comme feu le médecin/colonel-major Mahamadou Touré qu’il a connu en 1984, l’a été durant toute sa carrière dans la médecine malienne.

Dr. Oumar Diarra alias Oumar Bongo a remercié les éminents professeurs pour la transmission du savoir permettant désormais de changer leur appellation d’étudiant en médecine en docteur en médecine. D’ajouter qu’il est plus que nécessaire de témoigner la reconnaissance de la 10e promotion au parrain Moussa Mara et la marraine Pr. Fatoumata Dicko pour leur disponibilités malgré leurs emplois du temps chargés.

En guise de conseil, le parrain et la marraine ont tour à tour invité les nouveaux médecins à être dignes de porter le nom de Dr. Mahamadou Toure, d’être humbles, modestes et serviables au service de la médecine et du pays. Ils n’ont pas manqué d’exhorter les jeunes médecins à accepter de servir le pays partout au Mali.

A signaler qu’un vibrant hommage a été rendu aux professeurs Gangaly Diallo et Ogobara Doumbo ainsi qu’aux étudiants Abdramane Youssouf Cissé et Oumar Djibrilla Maïga, décédés au cours de l’année 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :