mar. Nov 19th, 2019

FMOS : Des professionnels de santé formés à la chirurgie de guerre

Un atelier sur la prise en charge des blessés par armes à feu et engins explosifs, s’est tenu à la salle de conférence du décanat de la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie (FMOS).

Organisé par le DER de chirurgie et Spécialités chirurgicales, cet atelier de formation a réunis des chirurgiens, des anesthésistes, des kinésithérapeutes et des infirmiers spécialisés autour de la nature spécifique de la chirurgie de guerre, dont beaucoup ont peu d’expérience, voire aucune, ainsi des soins aux blessés dans les conditions difficiles qui prévalent les zones de conflit armé.

La formation consistait à permettre aux participants d’apprendre des méthodes qui peuvent être utilisées même dans un contexte où les moyens à disposition pour soigner ce genre de blessures, sont très limités. Lors de la remise des attestations, le Doyen de la FMOS, Professeur Seydou Doumbia a indiqué que les blessures de guerre doivent être traitées d’une manière spécifique, qui n’est habituellement pas enseignée dans les écoles de médecine.

 » Dans le contexte actuel de crise, le chirurgien est recommandé dans les zones de conflits armés, vous qui venez d’être formés, soyez prêts – physiquement et mentalement – à affronter des frustrations,  et capable de s’adapter aux conditions de la chirurgie de terrain… », a-t-il conseillé. Quand bien même que la chirurgie de guerre soit un défi et un le travail éprouvant, les participants ont, au sortir de cette formation, signifié leur volonté à intervenir à n’importe quel endroit sur le territoire national, où le besoin se fera sentir.

Ibrahima DIA, Communication Officer-FMOS





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :