mar. Oct 15th, 2019

Bamako : Les travaux de la 12 conférence de la Société Africaine de Génétique Humaine et du 1er congrès de la Société malienne de Génétique Humaine se poursuivent

Les travaux de la 12 conférence de la Société Africaine de Génétique Humaine et du 1er congrès de la Société malienne de Génétique Humaine ont débuté ce jeudi 19 septembre 2019, à l’hôtel Sheraton de Bamako. (Voir album)

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr. Mahamadou Famanta, en présence du Pr. Ambroise Wonkam, Président de la Société Africaine de Génétique Humaine, du Pr. Mahamadou Traoré, président de la Société malienne de Génétique Humaine, du Pr. Ouaténi Diallo, Recteur de l’Université des Sciences, Techniques et Technologies de Bamako, du Pr. Seydou Doumbia, Doyen de la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie.

Devant les 200 participants, le ministre Famanta a déclaré «  En développant et déployant des approches méthodologiques appropriées, dans un cadre intégré et inclusif, à l’échelle du continent, vous devriez pouvoir relever les grands défis qui se posent au continent et au monde, notamment : L’analyse de la structuration de la diversité génétique chez les peuples africains, en vue de retracer leur histoires évolutive en rapport avec leur différenciation linguistique et culturelle ; l’étude des maladies héréditaires, surtout celles émergentes, et la constitution d’une base de données largement accessible».

Les participants venus d’une vingtaine de pays d’Afrique francophones et anglophones, des Etats-Unis, de l’Italie et du Brésil sont réunis à Bamako pour réfléchir et échanger sur le thème : « Génétique et Génomique humaines comme facteur de l’Unité pour l’harmonie et le progrès en Afrique ». Ce thème, selon Professeur Mahamadou Famanta, témoigne à suffisance que la science peut et doit être source d’harmonie pour le progrès, la paix et la cohésion sociale.

Après le discours du professeur Traoré dans lequel il a souhaité la bienvenue aux participants, en terre africaine du Mali, Professeur Wonkam a indiqué que l’objectif de cette conférence était de mobiliser la communauté scientifique, surtout celle travaillant dans le domaine de la Génétique Humaine, en vue de partager les connaissances, les savoir-faire et les attitudes dans le domaine de la Génétique Humaine à l’échelle du continent.

Notons que cette conférence sur la génétique humaine a été précédée par un forum des jeunes chercheurs qui a constitué un espace de réflexion, de débat et concertation entre les différents participants avec comme objectifs de faire avancer la réflexion autour de l’apport de la Génétique dans l’amélioration de la santé des populations. Durant les trois jours que dure la conférence, des présentations intéressantes essentiellement centrées sur l’apport de la Génétique dans l’amélioration de la santé des populations seront faites.

Ibrahima DIA, Communication-FMOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :