mar. Oct 15th, 2019

Plastie mammaire : Mythe ou réalité au Mali ?

Lors de la 12è conférence de la Société Africaine de Génétique Humaine, et le 1er congrès de la Société malienne de Génétique Humaine, tenus du 19 au 21 septembre 2019 à Bamako, Professeur Drissa Traoré a eu l’honneur de présenter. Son exposé portait sur le thème intitulé : « Plastie mammaire : Mythe ou réalité au Mali ? ».

Introduction : L’oncoplastie associe les principes oncologiques de marge d’exérèse saine aux techniques de chirurgie plastique.

But : Analyser nos pratiques de la chirurgie oncoplastique et reconstructive du sein.

Patients et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective et prospective. Tous les patients qui ont eu un geste d’oncoplastie ou de reconstruction mammaire dans le service de chirurgie B entre 2015 et 2019 ont été inclus.

Résultats : Nous avons réalisé 22 oncoplasties et de reconstruction mammaire chez 16 patientes dont l’âge moyen était de 36 ans avec un écart type de 17 ans. Les patients étaient des intellectuelles dans la majorité des cas (56%). Les principales indications de la plastie mammaire étaient : l’asymétrie des seins, gigantomastie, ptose, l’hypertrophie mammaire, malformation mammaire, tumeurs du sein. Les indications de la reconstruction du sein par le lambeau de grand dorsal étaient : mastectomie totale dans 7 cas et nécrose radique sur cicatrice de mastectomie dans 2 cas.

Les techniques d’oncoplastie réalisée ont été : La technique de Mac Kissock (11 fois). La technique de round block (2 fois), Il s’agissait de carcinomes canalaires infiltrant dans tous les cas. Les techniques des reconstructions ont été essentiellement le lambeau de grand dorsal (9 fois).

Pour les cas d’oncoplastie : deux patients ont fait une infection du site opératoire. Aucune nécrose des lambeaux n’a été enregistrée. Les patientes étaient très satisfaites dans 5 cas et satisfaisantes dans 8 cas. La mortalité a été nulle.

Pour la construction mammaire : Aucune nécrose des lambeaux n’a été enregistrée. Les patientes étaient satisfaites dans 7 cas.

Conclusion : L’oncoplastie est une technique innovante avec peu de morbidité et une mortalité nulle, un taux de satisfaction très élevé et réalisable en milieu sous médicalisé en dépit de l’insuffisance de plateau technique. Le lambeau de grand dorsal est utilisé dans la construction mammaire après mastectomie. Il est surtout utilisé dans notre service pour la couverture des pertes substances importe après mastectomie pour cancer du sein aux stades avancés.

Keywords : Oncoplasty, latissimus dorsi muscle flap, mammoplasty, breast reconstruction, breast cancer.

D. Traore, B. Bengaly, D. Ouattara, S. Sanogo, S. Diallo, M. Dicko, M. Sima, B. Togola, B. Coulibaly and N. Ongoiba.

Service de chirurgie (B) CHU du Point “ G ”. Bamako-Mali.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :