dim. Déc 8th, 2019

Tenue du 9ème Congrès de la SAPLF et du 1er Congrès de la SOMAP à Bamako : Le Ministre Housseini Amion GUINDO réconforté dans son combat contre les pollutions

L’Hôtel Laïco AMITIE de Bamako a abrité du 13 au 15 novembre 2019, les 9ème Congrès de la Société Africaine de Pneumologie de Langue Française (SAPLF) et 1er Congrès de la Société Malienne de Pneumologie (SOMAP).

Placé sous la présidence du Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, l’ouverture des travaux de l’évènement conjoint a été présidée par le Ministre de l’Environnement et du Développement durable, M. Housseini Amion GUINDO. C’était en présence du Recteur de l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB), Pr. Ouaténi DIALLO, et du Doyen de la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie (FMOS), Pr. Seydou DOUMBIA.

La pneumologie est la branche de la médecine qui étudie et traite les maladies pulmonaires et du système respiratoire en général. Cette discipline regroupe un ensemble de maladies, qu’elles soient infectieuses (pneumonie, tuberculose, etc.). Pour mieux traiter ces pathologies, à l’instar des autres nations du continent, notre pays a vu naitre la Société Malienne de Pneumologie (SOMAP). En vue de contribuer à la lutte contre ces pathologies dues en partie aux facteurs environnementaux, Housseini Amion GUINDO a promis d’accentuer la lutte contre les pollutions.

Relation étroite entre la santé et l’environnement

Il est important de prendre conscience qu’il existe une relation étroite entre la santé et l’environnement. La pollution de l’air, de nos terres, de notre eau, les pollutions électromagnétiques, ne sont pas sans conséquence sur notre organisme. D’après l’OMS, près d’un tiers du total des maladies dans le monde peut être imputé à des facteurs de risque environnementaux. Les maladies respiratoires dont il a été question lors de ses assises des pneumologues ne dérogent pas à cette triste réalité.

Couplée avec le 9ème Congrès de la Société Africaine de Pneumologie de Langue Française (SAPLF) dont les thèmes principaux portaient sur les Pathologies respiratoires non transmissibles, et Poumon et environnement, cette première assise des pneumologues du Mali vient à un moment où le Ministre Housseini Amion GUINDO a décidé d’accentuer la lutte contre les différentes pollutions. Pour mener à bien ce combat pour le bien-être de nos concitoyens, le service d’inspection du secteur a été doté en matériel roulant et autres équipements indispensables à l’accomplissement de ses missions.

Ce combat qui a commencé avec la société Steel Mali s’articulera essentiellement autour de l’accentuation du contrôle des normes environnementales au sein des entreprises. Cette volonté politique affichée par le Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable peut aboutir à des retraits de permis non conformes aux exigences environnementales et sociales dans le cadre de la lutte contre les pollutions et les nuisances. Cette disposition qui a de quoi ravir tout bon pneumologue a été appréciée à sa juste valeur. Loin de s’arrêter en si bon chemin, la formation des praticiens du secteur est aussi une préoccupation majeure du gouvernement.

Pour l’atteinte des objectifs de notre pays en matière de santé, le Ministre Housseini Amion GUINDO a invité la société malienne de pneumologie à redoubler d’effort malgré les difficultés afin de soulager les populations de ces pathologies de plus en plus récurrentes. Le clou de la cérémonie a été la visite des Stands. Encore une fois, le ministre GUINDO n’a pas boudé son plaisir.

FMOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :