ven. Fév 3rd, 2023

FMOS : Un Master est créé pour faire face aux menaces de biosécurité et de Biosûreté

Le lancement officiel du Master de Biosécurité et Biosûreté, a eu lieu, le mardi 18 octobre 2022, à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie (FMOS). L’évènement a enregistré la présence d’une quarantaine des acteurs travaillant dans le secteur des sciences biologiques, dont des membres de l’Association Malienne de Biosûreté et de Biosécurité (AMBIOS/ MABB).

La mise en place de ce Master a valu une dizaine d’années d’efforts, a témoigné le Doyen de la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie (FMOS). Il vient ainsi étoffer la liste de Masters que la faculté abrite (Epidémiologie, Nutrition, Ethique, Santé de la Reproduction, Anatomie, Génétique, Gestion de Risque de Catastrophe…). Il a donc exhorté à plus d’assiduité et de rigueur, afin que ce master soit une réussite pour le bonheur des populations.

Dans un monde en évolution rapide sur les sciences appliquées à la biologie, biotechnologies, et devant l’expression des maladies à potentielles épidémiques, émergentes et ré-émergentes (Ebola, Covid-19, Zika etc..) le risque biologique devient une menace de plus en plus sérieuse pour le monde. Parmi les initiatives mondiales pour maîtriser cette menace, figure l’élaboration de cadres Nationaux, et le rapport final du Cadre National de Biosécurité du Mali a indiqué parmi ses recommandations, le besoin urgent de renforcement des capacités en matière de formation.

Prenant conscience de cette nécessité l’USTTB à la suite de requêtes de renforcement de capacités formulées par plusieurs de ses partenaires s’est proposé de promouvoir la biosécurité/Biosûreté comme discipline enseignée au personnel et aux étudiants travaillant avec du matériel à risques biologiques pour la santé humaine, la santé animale et l’environnement.

« Eu égards à des nombreuses préoccupations environnementales, nous pensons que ce master est le bienvenu. Car l’acquisition des connaissances aux pratiques de biosécurité en laboratoire est très nécessaire, afin de protéger le personnel de l’exposition aux agents infectieux et à prévenir la dissémination des agents biologiques manipulés dans la collectivité… », a déclaré le Vice-recteur le professeur Diakité.

Le présent programme de Master de Biosécurité et de Biosûreté, aux dires du Pr. Djibril Sangaré, Coordinateur dudit Master, est une formation diplômante (sur quatre semestres) dans un délai maximum de deux ans, correspondant aux critères LMD, orientée vers des aspects appliqués à la gestion des Risques biologiques. Le prérequis pour accéder à ce Master est le niveau Universitaire (Bac+ 3). 

Formation initiale et continue

Pour une durée d’études de quatre (04) semestres, ce Master a formation initiale : la Licence, la Maîtrise (précédente), le Doctorat d’exercice ; Diplômés ayant une licence en biologie, ou tout autre diplôme admis en équivalence. S’agissant de la formation continue, nous pouvons citer :  Détenteurs de la Licence en biologie ou de diplômes reconnus équivalents travaillants dans l’enseignement, la recherche, la santé et les industries agro-alimentaires, l’ensemble des professionnels de la santé, les techniciens et ingénieurs biomédicaux, impliqués dans la gestion des risques biologiques.

Ce Master concerne aussi les Conseillers en gestion du risque biologique, les scientifiques, Personnel de gestion des laboratoires, le personnel de support des Laboratoires, les décideurs, la Haute Hiérarchie de la gestion, les conseillers en gestion des risques Biologiques, les scientifiques/management des laboratoires. Il est vital que la recherche scientifique and technologique soit menée en toute sécurité pour protéger ceux qui travaillent dans le laboratoire ainsi que les communautés au sens large. Ainsi, les modules proposés dans ce Master, permettront d’explorer, la biosécurité, les menaces biologiques et comment les contrer dans les activités respectives au quotidien en répondant aux défis biologiques dans les différentes institutions (labo, hôpitaux, industries agro-alimentaires etc.).

Promouvoir et amélioration des pratiques de biosécurité à travers le Mali et l’Afrique occidentale, AMBIOS/ MABB à l’avant-garde

L’AMBIOS/ MABB est un organisme non gouvernemental, à but non lucratif créé en 2011 pour promouvoir et améliorer les connaissances et les pratiques de biosécurité à travers le Mali et l’Afrique occidentale, a indiqué Dr Amadou Koné, membre de ladite Association. « Notre organisme est enregistré en vertu de la Loi nationale qui régit les associations à but non lucratif No.04-038 du Mali », précise-t-il.

Ladite association a été impliquée dans la mise en œuvre des activités du projet du Global Health Security Agenda (GHSA) en partenariat avec CRS (Catholic Relief Service) et la Fondation Mérieux, Mali Health, et le gouvernement du Mali. Et depuis octobre 2016, AMBIOS a reçu un financement du Programme de Partenariat Mondial (GPP) du gouvernement Canadien pour renforcer le système national de biosécurité et de Biosûreté au Mali. Et bien d’autres activités de formations avec BEP à travers sandia laboratories international.

Notons qu’au terme de ce Master, les nouveaux professionnels seraient capables d’utiliser les différents aspects de la biotechnologie pour détecter, analyser et répondre aux menaces de biosécurité et de Biosûreté. Veuillez consulter le Dépliant pour tout renseignement sur ledit Master.

Ibrahima DIA, chargé de communication-fmos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :